Exercice 2016 des Transports publics fribourgeois

La barre des 30 millions de passagers a été franchie

En 2016, les Transports publics fribourgeois (TPF) ont transporté près de 100 fois la population du canton de Fribourg puisque le cap des 30 millions de passagers a été franchi. Côté finances, le groupe de sociétés des TPF annonce un résultat positif avec un excédent de recettes de 2,4 millions de francs (5,1 en 2015) pour un chiffre d’affaires consolidé de 135,1 millions de francs (131,4 en 2015).

La fréquentation des Transports publics fribourgeois (TPF) poursuit sa hausse. De 29,35 millions de passagers en 2015, elle a désormais dépassé la barre des 30 millions, pour atteindre le nombre de 30'913'599 passagers. Ce qui représente une hausse de 5,3%. Le nombre de kilomètres parcourus augmente aussi, de 3,25%, pour s’établir à 11'015'277. La distance moyenne parcourue par habitant du canton est ainsi de 605 km et la durée moyenne d’un trajet s’établit à 32 minutes. Ce sont des indicateurs réjouissants car ils montrent l’attachement de la population fribourgeoise à ses transports publics. Soucieux d’apporter une réflexion constante à l’amélioration de l’offre, c’est dans cet esprit que sera développé, dès la rentrée d’août prochain, une navette automatisée entre l’arrêt Marly-Cité et le Marly Innovation Centre (MIC).

En 2016, plusieurs projets se sont concrétisés avec succès. Du côté de la société TPF TRAFIC, l’entier de la flotte de la voie étroite a été mis en service, l’application FAIRTIQ a été lancée, les guichets de Fribourg et Estavayer ont été modernisés et les travaux du futur siège et centre de maintenance des TPF à Givisiez ont démarrés. En ce qui concerne la société TPF INFRA, la nouvelle gare de Pensier a été mise en service, la voie entre Châtel-St-Denis et Bossonnens a été renouvelée, les travaux de réfection de la gare de Münchenwiler ont débuté et les dossiers de procédures d’approbation des plans (PAP) ont été déposés pour les nouvelles gares de Courtepin, Montbovon et Châtel-Saint-Denis. Enfin, au chapitre de la société TPF IMMO, le plan d’aménagement de détail (PAD) de la future gare de Bulle a été mis à l’enquête. Le mandat d’étude parallèle (MEP) du quartier des Taconnets de Givisiez a été bouclé, et les PAD de l’ancienne et de la nouvelle gare de Châtel-Saint-Denis ont été mis à l’enquête préalable.

Taux de satisfaction de la clientèle de 85%

Positionner le client au centre des préoccupations de l’entreprise constitue l’un des objectifs clés des TPF. Deux sources sont utilisées à intervalle régulier pour évaluer la qualité des prestations produites : l’institut MIS-Trend et le système Quality management system (QMS) développé par l’Office fédéral des transports (OFT). L’enquête menée par l’institut MIS-Trend est conduite mensuellement, alors que les clients-mystères du QMS sont mandatés trimestriellement pour se rendre dans les gares et les haltes TPF. Ceux-ci évaluent pas moins de 120 critères sur l’ensemble des prestations. Ces derniers sont regroupés en quatre indicateurs : l’ordre, la propreté, le vandalisme et le fonctionnement des installations. Actuellement, le taux de satisfaction de la clientèle s’élève à 85%.

Par ailleurs, l’entreprise a pris une part très active dans l’organisation de la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres Estavayer2016. 59’030 trajets en train (allers et retours) ont été comptabilisés à cette occasion. Une centaine de bus ont été engagés et 30’795 personnes ont été transportées.

Les TPF ont réalisé, au niveau comptable, un exercice 2016 satisfaisant. Le chiffre d’affaires consolidé est en hausse. Il atteint 135,1 millions de francs, contre 131,4 en 2015. En revanche, le résultat est en baisse avec un excédent de recettes qui affiche 2,4 millions de francs, alors qu’il atteignait 5,1 millions de francs en 2015. Les charges du personnel (785,57 équivalents plein temps ou FTE) ont augmenté pour passer de 75,1 à 77,6 millions de francs. Les charges de matières, marchandises et prestations de tiers ont aussi pris l’ascenseur, passant de 18,7 à 19,8 millions de francs. Enfin, les autres charges d’exploitation ont augmenté de 31,2 à 34, 2 millions de francs, dont près de 23 millions de francs d’amortissements et ajustements de valeur (près de 20 millions en 2015). De manière globale, les investissements se sont montés à 77,7 millions de francs. 

La composition du Conseil d’administration renouvelé lors de l’assemblée 2016 n’a pas changé. Il est toujours présidé par Georges Godel.

Fribourg, le 26 avril 2017.


  PDF