Programme Châtel-St-Denis

Une centrale de chauffage à distance sera construite pour alimenter les secteurs de l'ancienne et de la nouvelle gare

Au mois de juin 2018, les Transports publics fribourgeois Immobilier (TPF IMMO) SA ont lancé deux concours pour leur vaste projet de réaménagement urbain des secteurs de l'ancienne et de la nouvelle gare de Châtel-St-Denis. Tout d'abord, un concours d'architecture pour définir sept des futurs bâtiments de ces nouveaux quartiers, puis un concours d'entreprise totale énergétique pour la construction d'une centrale de chauffage à distance (CAD) destinée à alimenter ces mêmes quartiers.

Les Transports publics fribourgeois Immobilier (TPF IMMO) SA développent depuis plusieurs mois un vaste projet de réaménagement urbain des secteurs de la nouvelle et de l'ancienne gare de Châtel-St-Denis. Le secteur « En Fossiaux » qui concerne le périmètre de la nouvelle gare, accueillera environ 160 logements, 300 habitants, 150 emplois et 370 places souterraines de parking. Le second secteur, «Gare de Châtel-Saint-Denis» qui concerne le périmètre de la gare actuelle appelée à disparaître, accueillera notamment la nouvelle administration communale à sa pointe nord et proposera quant à lui 300 logements pour près de 600 habitants, 120 emplois et 425 places de stationnement en sous-sol. Il faudra plus de 15 ans et quelque 200 millions de francs pour que ces projets voient entièrement le jour. 
 
Au début du mois de juin 2018, un concours d'architecture a été lancé. Plusieurs bureaux d'architectes ont été invités à y participer. Cette procédure présente la particularité d'imposer l'association de chaque bureau d'architectes avec une entreprise de construction dès le début du concours. Sur les deux secteurs, ce sont ainsi sept bâtiments d'affectations mixtes (logements, commerces, activités, bureaux) qui seront conçus. Ils représentent les premières étapes de construction de ces deux secteurs en profonde mutation urbaine. Ils sont destinés à devenir à la fois de nouveaux pôles urbains, mixtes, intermodaux, attractifs et emblématiques de la ville et du canton. Les résultats sont attendus pour le printemps 2019.
 
Dans un premier temps, quatre de ces bâtiments seront construits dans les secteurs de la nouvelle et de l'ancienne gare. Leur mise en service est prévue à l'horizon 2022 pour un investissement d'environ 60 millions de francs. Par la suite, une dizaine de bâtiments supplémentaires (répartis sur les deux secteurs) seront érigés. Leur développement s'échelonnera jusqu'à l'horizon 2035. 
 
Un concours d'entreprises totales pour une centrale de chauffe 
 
Conformément aux règlements des plans d'aménagement de détail (PAD) « En Fossiaux » et « Gare de Châtel-Saint-Denis », l'ensemble des nouvelles constructions devra obligatoirement être raccordé à un chauffage à distance (CAD). Les CAD existants étant proches du maximum de leur capacité de production, TPF IMMO a décidé, après avoir mené une série d'études avec des bureaux d'ingénieurs et des entreprises spécialisées depuis 2015, de développer et construire sa propre centrale de chauffage à distance, dont la production sera issue à près de 100% d'énergie renouvelable. 
 
Ce nouveau développement de TPF IMMO se fait sous la forme d'un concours, sur invitation, d'entreprises totales énergétiques. Les cinq entreprises retenues ont reçu, aujourd'hui même, le cahier des charges d'appels d'offres. Le retour des offres des entreprises est attendu pour le 28 septembre prochain. Le choix de l'entreprise lauréate sera fait pour la fin du mois d'octobre.
 
L'objectif de la mise en service de cette centrale de chauffage à distance est fixé au deuxième semestre 2020 et l'investissement s'élèvera à près de 7 millions de francs.
 
Un développement concerté et cohérent des espaces publics
 
En parallèle, TPF IMMO et la Commune de Châtel-St-Denis ont lancé une démarche conjointe de conception des espaces publics majeurs des secteurs de la nouvelle et de l'ancienne gare. La nouvelle gare routière et les places publiques qui seront aménagées d'une part au cœur du secteur « En Fossiaux », d'autre part autour du nouveau bâtiment de l'administration communale, ont été intégrées aux réflexions. Cette démarche a été initiée en février de cette année et sera clôturée cet été. Afin de maximiser la fonctionnalité de l'interface gare et l'attractivité des futurs quartiers, la réalisation de ces aménagements se fera en coordination avec la mise en service de la gare, puis des différentes phases de construction des bâtiments.
 
Fribourg, le 29 juin 2018

  PDF