Programme Châtel-St-Denis

Le chantier de la nouvelle gare respecte son planning

Les travaux sur le chantier de la nouvelle gare de Châtel-St-Denis, entrepris par les Transports publics fribourgeois Infrastructure (TPF INFRA) SA, les Transports publics fribourgeois immobilier (TPF IMMO) SA, la Commune de Châtel-St-Denis et l'Etat de Fribourg se déroulent de manière optimale. Les délais sont respectés, malgré des conditions météorologiques pas toujours favorables. La mise en service est toujours prévue au début du mois de novembre 2019, de même que la fin totale des travaux, projetée quant à elle pour le début de l'été 2020.

Près d'un an après le premier coup de pioche des travaux de la nouvelle gare de Châtel-St-Denis (30 août 2017), les travaux avancent de manière optimale sur le périmètre de la future gare du chef-lieu du district fribourgeois de la Veveyse. Le chantier, lié à la construction de la gare et à sa plateforme ferroviaire, a débuté le jeudi 7 septembre 2017. Depuis, toutes les prestations du gros œuvre pour la partie du parking souterrain (canalisations sous radier, bassin de rétention central, rampe, drainage périphérique) ont été exécutées. Les piles du pont, sur lequel sera érigée la future gare, sont également achevées. Actuellement, les travaux sont concentrés sur le tablier du pont. Ceux-ci devraient durer un an. 

Les prochaines étapes des travaux concernent en priorité la plateforme ferroviaire. Ainsi, les rampes pour accéder aux quais et les sous-stations électriques seront à court terme réalisées.  Les accès ouest pour rejoindre la place de la gare, le parking extérieur et le parking souterrain seront aménagés, de même que les accès est. Ceux-ci permettront aux voyageurs d'accéder à la gare en mobilité douce. Pour prévenir des risques d'inondation, les bassins de rétention au nord et au sud de la future gare seront également aménagés dans un proche avenir. En outre, toutes les prestations de second œuvre (marquises métalliques, garde-corps, signalétiques) et les prestations de techniques ferroviaires (pose des mâts et des lignes de contacts, voie ferroviaire et câblages électriques) seront également réalisées dans cette deuxième phase de travaux. Le ruisseau du Tatrel est déplacé dans son emplacement définitif et à la fin du chantier, il sera entièrement revitalisé. L'ensemble des travaux listés ci-dessus prendra environ dix-huit mois. 

Un chantier dans les temps 

Malgré des conditions météorologiques pas toujours favorables au bon déroulement du chantier, ce dernier avance à bon rythme. Le printemps, très clément cette année, a permis de bien rattraper les quelques retards dus à l'hiver rigoureux vécu il y a quelques mois. Le planning des travaux est ainsi respecté. Si aucun problème majeur ne surgit dans les mois à venir, la nouvelle gare de Châtel-St-Denis devrait être mise en service au début du mois de novembre 2019. La fin totale des travaux devrait quant à elle survenir au début de l'été 2020, comme initialement prévue. Cette dernière phase comprendra notamment les aménagements extérieurs, la démolition et la remise en état des infrastructures de l'ancienne gare et les finitions.

La construction de la nouvelle gare et de la nouvelle voie de chemin de fer permettront l'introduction de la cadence à la demi-heure des trains RER entre Bulle et Palézieux avec à la clé un gain de temps de parcours de trois minutes. Dès le lundi 4 mars 2019 et jusqu'au début novembre 2019, la ligne ferroviaire entre Châtel-St-Denis et Palézieux sera totalement interrompue et les trains seront remplacés par des bus. Les TPF profiteront de cette interruption pour assurer la réfection des stations de Palézieux, Bossonnens et de Remaufens. Ainsi, toutes les gares et les haltes du tronçon entre Palézieux et Châtel-St-Denis seront réaménagées et pourront accueillir des trains plus longs qui répondront parfaitement à la demande des heures de pointe. Dès leur réouverture, toutes les installations seront accessibles aux personnes à mobilité réduite conformément à  la loi sur l'égalité des handicapés (LHand). La sécurité ainsi que le confort des voyageurs seront fortement améliorés. Dès le samedi 19 octobre 2019 et pour une durée de deux semaines, la ligne entre Châtel-St-Denis et Semsales sera également mise hors service, dans le but de connecter la nouvelle gare au réseau. 

 
Point de situation sur le projet routier
 
Le projet routier, qui vise à déplacer la route cantonale, avance selon le planning et dans le respect du crédit alloué par le Grand Conseil (CHF 14,35 millions TTC). Le premier tronçon (RC1), qui comprend la construction de la nouvelle route cantonale d'une longueur de 700 mètres, est partiellement réalisé. Les travaux de réalisation du giratoire est, côté gare, vont débuter ces prochaines semaines, de même que ceux du ponceau (ouvrage d'art sous remblai permettant la circulation d'eau sous le réseau routier) sur le Tatrel situé sous le giratoire ouest. Le second tronçon, avec l'aménagement et l'assainissement de l'Avenue de la Gare, sera réalisé entre 2019 et 2020.
 
Le projet de réaménagement de la gare de Châtel-St-Denis (appelé Programme Châtel-St-Denis), développé par les Transports publics fribourgeois (TPF), est géré conjointement par TPF INFRA, TPF IMMO, la Commune de Châtel-St-Denis et l'Etat de Fribourg. Ce vaste chantier comprend non seulement le déplacement de la gare, mais également la réalisation d'une nouvelle route cantonale, la revitalisation du ruisseau le Tatrel et la création d'une voie verte. 
 
Pour rappel, le coût total du projet se monte à CHF 61,895 millions de francs TTC dont 18,165 millions pour l'Etat de Fribourg (projet routier et revitalisation du Tatrel), 5,620 millions pour la Commune (voie verte, projet routier et revitalisation du Tatrel) 31,360 millions pour TPF INFRA (projet ferroviaire et revitalisation du Tatrel) et 6,750 millions pour TPF IMMO (parking sous-terrain). 
 

 

Fribourg, le 29 juin 2018

  PDF