Mise à l’enquête publique de la nouvelle gare de Châtel-Saint-Denis

Le projet de réaménagement de la gare de Châtel-Saint-Denis et de déplacement de la route cantonale est mis à l’enquête publique dès le vendredi 15 avril 2016. Pièce essentielle du RER Fribourg|Freiburg dans le sud du canton, la nouvelle gare devrait être mise en service en décembre 2019. Elle permettra l’instauration d’une cadence semi-horaire entre Bulle et Palézieux. L’investissement total dans les infrastructures est de 66,9 millions de francs. Il est supporté conjointement par la Confédération, l’Etat de Fribourg, la Commune de Châtel-St-Denis et par Transports publics fribourgeois Immobilier (TPF IMMO) SA.

La Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC), les Transports publics fribourgeois (TPF) et le Conseil communal de Châtel-Saint-Denis ont œuvré ensemble pour déposer un dossier qui va complétement redessiner les infrastructures et les axes de transports dans le chef-lieu veveysan. Le projet mis à l’enquête publique comprend l’édification de la nouvelle gare ferroviaire, la construction d’une nouvelle route cantonale, le déplacement et la revitalisation du cours d’eau du Tatrel, la création d’une voie verte ainsi que des travaux de canalisations.

Le déplacement de la gare sur le tracé naturel de la voie ferroviaire et l’édification d’un pont rendent possible la suppression de deux passages à niveaux avec un gain de sécurité pour les usagers de la route et les piétons. La partie ferroviaire est devisée à 33 millions de francs, alors que  6,5 millions de francs supplémentaires seront nécessaires afin de réaliser le parking souterrain pour le P+R en coordination avec les travaux de la gare. 

La nouvelle route cantonale empruntera en partie le tracé de l’ancienne ligne ferroviaire. La route de la Coula passera en mains communales. Elle sera coupée en deux par la voie ferroviaire et servira de desserte de quartier. Le montant pour le projet routier ainsi que le déplacement du cours d’eau du Tatrel se monte à 27,4 millions de francs. La construction de ces infrastructures va nécessiter l’édification et le déplacement d’un réseau complexe de canalisations communales, cantonales et privées. L’enveloppe attribuée à ces travaux est de 4 millions de francs (compris dans les 27,4 millions). Une voie verte sera réalisée pour relier le site du Cycle d’orientation (CO) à la nouvelle gare.

L’investissement total projeté à ce jour est de 66,9 millions de francs. Le financement provient principalement du Fond d’Infrastructure Ferroviaire de la Confédération à hauteur de 34 millions. Les TPF, par leur société immobilière TPF Immo, prendront à leur charge 6,5 millions d’investissements propres. L’Etat assumera 16,8 millions de francs, alors que la part de la commune de Châtel-St-Denis se monte à 7,7 millions de francs (dont une partie sera financée par les taxes de raccordement). Les participations des collectivités publiques restent soumises aux décisions des législatifs respectifs, Grand Conseil et Conseil général de Châtel-Saint-Denis au printemps 2017. Le projet peut enfin compter sur 1,9 millions de participations de tiers et subventions diverses.

La mise à l’enquête de la gare et de la route cantonale constitue la première étape concrète du réaménagement immobilier et urbanistique de Châtel-St-Denis. A travers un mandat d’études parallèles (MEP), les TPF et la Commune de Châtel-St-Denis se sont attelés ces trois dernières années à construire une vision d’ensemble cohérente en matière d’aménagement entre les quartiers de l’ancienne et de la nouvelle gare. Cette vision a pris le nom générique de Tripod. La population avait pu déjà en découvrir l’esprit en novembre 2014 lors de soirées d’information, puis en octobre 2015 à travers un stand et des animations au Comptoir de la Veveyse.

Fribourg, le 13 avril 2016


  PDF