FAIRTIQ – le titre de transport le plus simple de Suisse

Les Transports publics fribourgeois (TPF) et lucernois (vbl) ainsi que les Chemins de fer rhétiques (RhB) révolutionnent la manière de se déplacer en Suisse avec les transports publics. Grâce à l’application FAIRTIQ, les clients obtiennent désormais le billet adéquat sans devoir procéder à une étude laborieuse des tarifs.

Pour se déplacer avec les transports publics, il était jusqu’ici indispensable de se procurer un titre de transport valable avant de commencer son trajet. Vieux de plusieurs décennies, ce principe du système suisse des transports publics est mis au placard dès aujourd’hui. Les Transports publics fribourgeois (TPF) et lucernois (vbl) ainsi que les Chemins de fer rhétiques (RhB) ont en effet développé une nouvelle application avec leur partenaire FAIRTIQ AG, véritable révolution dans l’univers des transports publics. L’application FAIRTIQ devient ainsi le titre de transport le plus facile à utiliser de Suisse.

Comment fonctionne FAIRTIQ?

Il existe déjà un certain nombre d’applications de billetterie mobile bien établies sur le marché. La plupart de ces applications n’offrent cependant que des solutions régionales. L’application FAIRTIQ se base sur le principe CIACO, acronyme de «Check-In, Assisted Check-Out». Le client lance l’application au moment de monter à bord du bus ou du train souhaité. Grâce à la localisation de son appareil, l’application détermine la direction du trajet sélectionné par le client. A la fin de son trajet, le client ferme simplement l’application. Le système calcule alors automatiquement le meilleur tarif et le facture au client, qui pourra payer la somme par carte de crédit ou par facture mobile. Si le client oublie de procéder au check-out, son smartphone le lui rappelle automatiquement après un temps donné (check-out assisté).

Pour pouvoir utiliser l’application, un enregistrement unique suffit. Les préférences concernant le demi-tarif et la classe peuvent être saisies à ce moment. Une fois le client monté à bord, le système identifie le lieu de départ via la localisation et il suffit alors d’un glissement de doigt sur l’écran du smartphone pour démarrer l’application. La couleur de l’application passe alors au vert. Durant toute la durée du trajet, le téléphone peut être utilisé sans problème à d’autres fins. Au terme du trajet, l’application est stoppée d’un nouveau glissement de doigt sur l’écran. La couleur passe au rouge et le système calcule le tarif du déplacement. Et le meilleur pour la fin: une fois le trajet terminé, l’application facture automatiquement le meilleur tarif du jour, à savoir au maximum le prix d’une carte journalière – un titre de transport «fair-play» à tous points de vue.

Une attention particulière est accordée en outre à la protection des données. L’application FAIRTIQ n’enregistre en effet que les données indispensables à la facturation correcte du trajet effectué.

«Les clients ne souhaitent pas acheter de billet, ils souhaitent se déplacer»

Norbert Schmassmann, directeur des Transports publics lucernois, est convaincu que les clients utiliseront la nouvelle application. «En réalité, les clients ne souhaitent pas acheter de billet. Ils souhaitent se déplacer. C’est pourquoi nous avons besoin de solutions faciles à utiliser et disponibles en tout lieu et à tout moment pour nos clients», explique-t-il. A ses yeux, les transports publics ne seront réellement attrayants que lorsque les clients ne devront plus se préoccuper des tarifs et des zones et pourront se déplacer librement, en montant tout simplement à bord. Vincent Ducrot, directeur général des TPF, affirme: «FAIRTIQ révolutionne l’achat de billets. Il permet de nombreux développements, comme par exemple la création de nouveaux modèles tarifaires. L’objectif est toujours de rendre les transports publics plus simples d’utilisation et donc plus attractifs pour les clients.»

Dans un premier temps, la nouvelle application FAIRTIQ sera utilisable au sein des communautés tarifaires Frimobil (canton de Fribourg), Passepartout (cantons de Lucerne, Obwald et Nidwald) et Engadin Mobil (Haute-Engadine). Des négociations sont en cours avec d’autres communautés tarifaires dans l’objectif, à terme, de déployer l’application dans toute la Suisse. FAIRTIQ sera d’ailleurs disponible dès la fin du mois d’août également dans la région de Thun (STI).

L’application FAIRTIQ peut être d’ores et déjà téléchargée gratuitement dans l’App Store (système d’exploitation iOS) ou dans le Google Play Store (Android).

Plus d’informations : www.fairtiq.ch

  PDF