Lancement des travaux de réfection de la gare de Belfaux-Village

Première pièce de la ligne Fribourg-Morat-Anet

Les Transports publics fribourgeois (TPF) et les autorités politiques cantonales et communales ont marqué officiellement ce mardi 8 juillet l'ouverture du chantier de la nouvelle gare de Belfaux-Village. Devisés à 14 millions de francs, les travaux vont prendre un an et demi, nécessitant la fermeture de la ligne durant l'été 2015. Il s'agit du premier objet ferroviaire à être modernisé sur la ligne Fribourg-Morat-Anet, dans le but de porter les cadences à 30 minutes et réaliser la 3e étape du RER Fribourg I Freiburg à fin 2016.

La nouvelle gare de Belfaux-Village se situera à une centaine de mètres de la gare actuelle, en direction de Pensier. Elle comprendra 2 quais extérieurs d'une longueur de 165 mètres, lesquels seront partiellement couverts de marquises comprenant 700 m2 de panneaux photovoltaïques. L'accès aux quais sera sécurisé par des rampes et un passage sous voies. La gare répondra aux normes de la Loi sur l'égalité des handicapés (LHand). Les voyageurs y trouveront une salle d'attente, des supports d'information, ainsi que des emplacements pour les deux-roues et un P+R d'une cinquantaine de places. Le design et les matériaux choisis (bois, verre, structure métallique) miseront sur la lumière et la transparence, selon le concept pilote testé à satisfaction depuis août 2013 à Bossonnens, dans le district de la Veveyse.
Devisés à 14 millions de francs, les travaux sont exécutés pour la partie génie civil par l'entreprise JPF Constructions SA à Bulle, laquelle s'est vue adjuger le mandat au terme d'une procédure d'appel d'offres public. Le projet est financé par le biais du crédit-cadre 2013-2016 pour les infrastructures ferroviaires, avec une répartition des coûts de 55% pour la Confédération et 45% pour le canton de Fribourg. 
 
Un an et demi de travaux
Le chantier de la gare de Belfaux-Village va s'étendre sur un an et demi avec des nuisances parfois importantes pour le voisinage. Les riverains seront régulièrement informés de l'état d'avancement et de la nature des travaux, afin de pouvoir composer au mieux avec ces désagréments. Le calendrier prévoit pour la mi-août des opérations de forage. La pose d'une aiguille nécessitera la fermeture de la ligne le week-end des 27 et 28 septembre. Les travaux de génie civil se poursuivront en automne. Quelques travaux de nuit auront lieu au printemps 2015, alors que l'étape clé du chantier se déroulera durant l'été 2015. La ligne ferroviaire sera alors fermée durant 7 semaines entre Fribourg et Courtepin ; tous les corps de métiers seront à l'œuvre quasiment 24/24 heures. 
 
Indispensable pour la 3e étape du RER FribourgI Freiburg
« Les travaux que nous lançons aujourd'hui sont indispensables pour ouvrir la capitale fribourgeoise vers l'ouest de notre canton, vers le district du Lac et, par-delà, vers nos voisins neuchâtelois », a expliqué le Conseiller d'Etat Maurice Ropraz, directeur de l'aménagement de l'environnement et des constructions (DAEC). Il s'est exprimé ce matin en présence des autorités de Belfaux, des représentants des TPF, des ouvriers et de nombreux invités. 
Le premier coup de pioche de la gare de Belfaux-Village marque le lancement d'un programme de modernisation de la ligne Fribourg-Morat-Anet fréquentée l'an dernier par 2 millions de voyageurs. La gare de Pensier a été mise à l'enquête et les dossiers de celles de Courtepin et Münchenwiler-Courgevaux sont en préparation. Ces 4 gares sont autant de points de croisement qui permettront de mettre en circulation davantage de trains avec une capacité plus grande, tout en offrant une sécurité optimale d'exploitation.  La réalisation complète de ces ouvrages rendra possible l'instauration d'une cadence à la demi-heure entre Fribourg, Morat et Anet. Planifiée pour décembre 2016, cette augmentation de l'offre constitue la 3e étape du RER FribourgIFreiburg, après l'introduction de la cadence à 30 minutes sur la ligne Bulle-Romont-Fribourg-Berne (2011) et les lignes régionales Yverdon-les-Bains-Estavayer-le-Lac-Payerne-Fribourg, Romont-Fribourg, Morat-Chiètres (décembre 2014).
 
Belfaux et Fribourg, le 8 juillet 2014.
 

  PDF