Réalisation d’un accès souterrain sécurisé dans le village de Neirivue en Gruyère

Grand élan de solidarité pour le « Passage Arc-en-ciel »

Le village de Neirivue en Gruyère a été endeuillé ces dernières années par de nombreux accidents, alors même que toutes les normes de sécurité routière et ferroviaire sont respectées. Sous l’impulsion des Transports publics fribourgeois (TPF), un groupe de partenaires privés et publics a élaboré et soutenu un projet sur mesure afin de pérenniser un accès sécurisé pour les piétons au centre de la localité. Baptisé « Passage Arc-en-ciel » en mémoire des personnes disparues, le passage souterrain mis à l’enquête publique ce vendredi 27 novembre 2015 est devisé à 2,3 millions de francs. Le projet a pu être financé grâce à de nombreux dons et des mandats effectués au prix coûtant.

A Neirivue, les habitants cohabitent depuis plus d’un siècle avec la route cantonale et la ligne de chemin de fer Bulle-Montbovon, lesquelles coupent le village en deux. L’habitude a cependant déjà joué des tours funestes à la population. La mort d’un enfant de 8 ans à un passage à niveau homologué et parfaitement aux normes en juin 2013 a fortement ému toute une région qui s’est alors mobilisée pour tenter de ne plus revivre pareil drame. 

Aller au-delà des normes en vigueur

« Il est intolérable de se cacher et se justifier derrière des règlements et des prescriptions. Il faut trouver une solution tous ensemble pour empêcher que de nouvelles vies soient fauchées ». Fort de cette conviction, Vincent Ducrot, directeur général des TPF a remué ciel et terre pour que ce projet voie le jour. Le directeur de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC), Maurice Ropraz, le préfet de la Gruyère, Patrice Borcard, ainsi que le syndic de Haut-Intyamon, Jean-Marc Beaud se sont engagés personnellement pour réunir des moyens, des compétences et des énergies.

Rechercher un financement

Le premier défi était d’élaborer un projet techniquement réalisable. Philippe Gremaud, ingénieur civil à Bulle s’y est attelé avec cœur et compétence. 

Les accès au passage souterrain se font par des escaliers et des ascenseurs. Le second défi consistait à contenir les coûts du projet au plus bas et de rechercher des sources extraordinaires de financement. Les TPF assument ainsi une part de 1 million de francs. L’Etat de Fribourg, par la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC), met à disposition un montant plafond de 650'000 francs extrait du « Fonds des routes principales en régions de montagne et régions périphériques », alors que la commune de Haut-Intyamon s’engage à hauteur de 200'000 francs, grâce à un prêt à faible intérêt. Le reste de la somme est couvert par des promesses de dons de la part d’entreprises, d’institutions ou de privés.

Situé au centre de la localité, en face de l’école, le passage souterrain doit permettre à l’ensemble de la population de franchir en toute sécurité les rails et la route. En fonction de l’avancée de la procédure, les travaux pourraient démarrer au printemps 2016 pour s’achever à l’été 2017. Les initiateurs du projet ont le vœu de faire du « Passage Arc-en-ciel » de Neirivue un symbole d’espoir et de vie pour la population locale, mais aussi pour toute personne touchée dans sa mobilité.

Fribourg, le 27 novembre 2015


  PDF